<link rel="shortcut icon" href="/favicon-2.ico" >

 

 


Les Corsaires

Avez-vous un ancêtre Capitaine Corsaire? 
Ci-dessous vous pourrez le vérifier en interrogeant une base de données.

Marin dans les années soixante, j'étais loin de me douter que mes recherches en généalogie, à l'heure de la retraite, me feraient découvrir des ancêtres Corsaires.

English

Voulez-vous en savoir plus sur le maniement
des canons à l'époque des Corsaires

Cliquer ici

Dépouillement réalisé par
 Jean Jacques SALEIN

 - 5600 Capitaines Corsaires référencés
 -
6000 Navires

 - 1300 Prises

 - 1300 Armateurs

Dernière mise à jour:
17/03/2014

Photo : Le Cotre Corsaire à Saint-Malo

  En hommage à tous les Corsaires et marins morts dans les geôles anglaises et les sinistres pontons ancêtres des camps de concentration.
------------
   
Mon grand oncle Jean Baptiste Pierre SALIN mourut dans la prison anglaise de Norman Cross le 18 février 1806.
Il n'était que simple pêcheur capturé par les Anglais au large d'Honfleur la veille de la déclaration de guerre en 1804 !

Les renseignements fournis sont succincts, si vous en désirez plus, contactez-moi.

Si par contre vous détenez des documents intéressants sur la guerre de  Course et les Corsaires, je suis preneur et merci d'avance.

 

Le Lougre, bateau le plus utilisé par les Corsaires durant la Révolution et l'Empire

   Mon ancêtre Laurent SALIN ne fût qu'un modeste maître canonnier sur le Lougre Le DRAGON, Capitaine LIARD.
Il mourut en mer au large des côtes de Norvège le 18 septembre 1799

 

LIENS

Si vous voulez plus d'infos sur la 
guerre de course dans l'océan indien
et  le corsaire François Hodoul 

Sur les Corsaires Acadiens 




A un officier anglais qui déclamait que les Corsaires français se battaient pour l'argent et les Anglais pour l'honneur, Robert Surcouf lui répondit :

"On se bat toujours pour ce qui nous manque le plus"

 

Ce que la "Royale" n'a pas réussi avec la Navy, les Corsaires l'ont fait : défier et mettre à genoux le commerce maritime des anglais, sous la royauté comme sous la République et l'Empire.
La raison de notre infériorité n'était pas due à nos navires qui étaient plus performants que ceux des Anglais, mais de nombreux officiers de valeur partirent à l'ennemi : à cause de la révocation de l'Édit de Nantes  sous Louis XIV et de la Révolution sous Napoléon. 

La dernière mise à jour a été réalisée à l'aide de l'ouvrage collectif d'Universitaires :

Dictionnaires des Corsaires et Pirates

CNRS éditions

Deux ouvrages rédigés à partir de cette base de données sont disponibles,
pour les acquérir :

Cliquer ici

Hommage

Je voudrais rendre ici hommage à Mr ALQUIER.
J'avais enregistré et répertorié sur ce site 2700 corsaires, leurs bateaux ainsi que leurs
armateurs lorsque j'appris l'existence du fonds ALQUIER aux archives de le marine. Mr Alquier en avait lui recensé 5000 et mis ces recherches à la disposition de tous. Je pense donc qu' il aurait été d'accord pour qu'elles soient divulguées sur la toile. J'ai donc vérifié et complété mes données avec le fruit de ses recherches.

Un grand merci à Marguerite ONRAET qui m'a fourni de nombreuses informations sur le Corsaires malouins, notamment  leurs dates de naissance et décès ce qui m'a permis de compléter ma base de données.

Corsaires, pirates, flibustiers, boucaniers  qui sont-ils?
 

 Corsaire : Capitaine ayant une lettre de marque délivrée par son
gouvernement pour l'attaque et la prise des navires ennemis. Les prises
           devaient être remises aux autorités de son pays pour jugement afin de savoir s'il
                              s'agissait d'une "bonne prise" (ennemi ou collaborant avec l'ennemi) 
et ensuite pour
répartir le fruit de la vente du navire et 
de sa cargaison. 
Le nom de Corsaire désignait également 
le navire armé à la course. 
Le Corsaire arborait le pavillon de son pays notamment

avant le premier coup de canon signal d'une attaque.
Sans lettre de marque à jour, le Corsaire était considéré comme
pirate et pouvait être pendu haut et court.
Au 16ème et 17ème siècle les Corsaires Dunkerquois se  sont
appelé "Câpres"  en réponse aux  Hollandais qui les avaient surnommés
les "Kippers" (pirates)
 

Flibustiers : Capitaine ayant une lettre de marque uniquement dans le
secteur géographique des Caraïbes, il ne doit donc s'attaquer qu' aux
ennemis de son pays mais contrairement aux Corsaires 
sa redevance à l'état ou au gouverneur était souvent d'un paiement aléatoire.
les prises sont bien sur  à séparer avec son équipage 
ou d'autres flibustiers ayant participé
au combat. 
Une fois n'est pas coutume,  les Anglais et Français
étaient à cette époque(17ème) main dans la main sus aux Espagnols.

 Pirates : Attaquent tout ce qui est bon à prendre, amis ou ennemis ce sont
les bandits quelque peu anarchisants de la mer. 

<a

Boucaniers : les boucaniers étaient souvent d'anciens 
marins devenus chasseurs qui, sur les îles des Caraïbes, chassaient le
gibier le faisaient fumer, d'où le nom de boucanier et le vendaient aux
flibustiers, pirates ou corsaires en mal de vivres.



Avant de consulter la Base de données, vous pouvez visualiser les noms des Capitaines Corsaires, bateaux et armateurs y figurant en consultant les fichiers suivants :
Corsaires
Bateaux
Armateurs

Bibliographie

Un peu d'histoire pour situer les actions des Corsaires : Guerre et Paix

Rendez-vous à bord de la "Base de données Corsaires"

contact

 

abc

 


Découvre

<a href='http://www.gratuit-free.com'><img src='http://www.gratuit-free.com/images/logo.gif' alt='gratuit-free'></a>
    

file:///C:/Documents and Settings/Administrateur/Mes documents/Mes sites Web5/monthsite.gif